Eduardo Chillida Gravures
6 avril - 13 mai 2017

  • Image de l'exposition
    Vue de l'exposition
  • Image de l'exposition
    Chillida, La Mémoire et la main, ,
  • Image de l'exposition
    Chillida, Zeihartu IV, 1973, 79 x 60,5 cm
  • Image de l'exposition
    Chillida, Hommage à Luis Bergareche (89012), 1990,
  • Image de l'exposition
    Chillida, Hildokatu III (81011), 1981, 116 x 77 cm

Salon
Exposition en cours


Expositions à venir
Expositions passées


Communiqué de presse


Eduardo Chillida (1924-2002), l’un des sculpteurs les plus remarquables de la deuxième moitié du XXe siècle, n’a cessé de s’interroger sur l’espace et la forme, en travaillant divers matériaux : fer, bois, granit, albâtre, terre chamottée et des matériaux plus contemporains comme le béton et l’acier. Mais aussi en dessinant, découpant, collant, gravant… L’oeuvre sur papier de Chillida a toujours eu une place importante dans sa création. Les gravures exposées sur les murs de la librairie témoignent de son besoin d’appréhender les vides et les pleins dans une oeuvre bidimensionelle. La densité de la matière, c’est le noir qui la traduit ; son absence c’est le blanc. A moins que ce ne soit l’inverse. Lorsqu’il grave, Chillida trace des lignes mais il étudie aussi les accidents de la plaque, en provoque d’autres, il sélectionne le grain et la texture du papier - mat, épais ou lisse - et réalise des mises en page parfois surprenantes. Il en résulte des estampes où espace et matière sont omniprésents.

De nombreuses sculptures de Chillida sont exposées dans l’espace public à travers le monde : San Sebastian, Berlin, Madrid, Barcelone, Bâle, Grenoble… Ses oeuvres sont également présentes dans de grandes collections publiques et privées : Stedelijk Museum (Amsterdam), National Gallery (Washington) Guggenheim Museum (New York et Bilbao), Musée national d'art moderne du Centre Pompidou (Paris), Musée Reina Sofia (Madrid)... Un bel ensemble se visite sur rendez-vous au Musée Chillida-Leku à Hernani.