Fabienne Verdier Silencieuses coïncidences
30 novembre 2017 - 20 janvier 2018

  • Image de l'exposition
    Verdier, Blue Spirit, 2015, 160 x 121,5 cm
  • Image de l'exposition
    Verdier, Branches et bourgeons, étude végétale, 2010, 121,5 x 150,5 cm
  • Image de l'exposition
    Verdier, Etude du sedes sapientiae, étude n°3, 2012, 70 x 53 cm
  • Image de l'exposition
    Verdier, Ascèse, 2015, 160 x 121 cm
  • Image de l'exposition
    Verdier, Etude des reflets de l'eau, étude n°2, 2012, 96 x 52,5 cm

Salon
Exposition en cours


Expositions à venir
Expositions passées


Communiqué de presse


Avant une exposition de peintures prévue pour l’automne 2018, la galerie a choisi de montrer, pour sa première exposition de Fabienne Verdier, un groupe de grandes sérigraphies aux couleurs très vives et un ensemble de formats plus petits en noir et blanc. Ces estampes, réalisées dans son atelier du Vexin et réunies, le temps d’un accrochage, sous le titre Silencieuses coïncidences allient spontanéité, énergie et maitrise du geste. On retrouve ces qualités dans les 22 œuvres qui figurent dans l’édition des 50 ans du Petit Robert, dont le processus créatif est publié dans Polyphonies (Le Robert & Albin Michel).


Fabienne Verdier, née en 1962 à Paris, diplômée de l’École des beaux-arts de Toulouse, a étudié la peinture, l’esthétique et la philosophie, à l’Institut des beaux-arts du Sichuan, pendant plus de 10 ans auprès des derniers grands maîtres chinois de la peinture. Expérience qu’elle raconte dans son livre Passagère du Silence (Albin Michel). Fabienne Verdier a su s’affranchir de ces apprentissages pour porter son geste à une échelle souvent monumentale. Elle a aussi su développer une expression très personnelle où l’écho du geste des grands expressionnistes abstraits ne la sépare jamais de l’observation et de l’écoute des rythmes du monde environnant.


Fabienne Verdier expose régulièrement en Europe et en Asie. Elle a récemment participé à des expositions collectives d’envergure : à la Pinakothek de Munich (2017 et 2014), au Musée Granet d'Aix-en-Provence (2017), au National Museum of Art d'Oslo, au Folkwang museum d'Essen (2016), et au Centre Pompidou de Metz (2014). Ses œuvres figurent dans de nombreuses collections, le MNAM Centre Pompidou à Paris, le Staat gemälde sammlungen à Munich, ou encore la Fondation Hubert Looser et le Kunsthaus à Zurich.


 

La galerie sera fermée du samedi 23 décembre au mardi 2 janvier inclus.