Henri Michaux Figures, 1967 - 1974
25 janvier - 10 mars 2018

  • Image de l'exposition
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1973, 59,5 x 90 cm
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1968, 56 x 75 cm
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1968, 56 x 38 cm
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1974, 50 x 65,5 cm
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1978, 60 x 90 cm
  • Image de l'exposition
    Michaux, Sans Titre, 1973, 56 x 37,5 cm

Salon
Exposition en cours


Expositions à venir
Expositions passées


Communiqué de presse


Cette exposition présente une douzaine d’œuvres sur papier d’Henri Michaux, réalisées autour des années 70, ayant comme fil conducteur l’émergence ou l’évanouissement formel d’une ou plusieurs figures. Ce phénomène prend corps à travers des silhouettes étranges et/ou fantomatiques, dans lesquelles on retrouve toute la richesse créatrice de l’artiste. Ces « êtres », réalisés à l’encre, avec un tempo souvent nerveux, semblent frémir, se mettre en mouvement. Comme mues par une vibration, ces figures s’étirent et se déforment, se déplacent et évoluent d’une œuvre à l’autre.

Henri Michaux, (Namur, 1899 – Paris,1984), à la fois écrivain et peintre, s’est toujours exprimé avec une grande liberté et indépendance. Dès les années 20 par ses proses et poèmes, puis très vite par le biais d’œuvres graphiques, dessinées et peintes. Il a mené de front cette double activité - les deux facettes se croisant parfois, comme dans Meidosems ou Misérable miracle - jusqu’à la fin de sa vie. Son œuvre fait aujourd’hui partie des collections des plus grands musées du monde : Guggenheim Museum (New York) MACBA (Barcelone) MNAM Centre Pompidou (Paris), Stedelijk Museum (Amsterdam), Museum of Modern Art (Tokyo), Musée d'Art et d'Histoire (Genève), Museo Reina Sofia (Madrid), MoMA (New York), Tate Modern (Londres)…