Paris — New York

Wang Yan Cheng

Peintre

Wang Yan Cheng, né le 9 janvier 1960 dans la province du Guangdong en Chine, est un peintre franco-chinois. Il vit et travaille entre Paris et à Pékin.

Biographie

Wang Yan Cheng est né le 9 janvier 1960 dans la province du Guangdong (extrémité sud de la Chine). Élève à l’École des arts du Shandong de 1978 à 1981, il y acquiert une formation académique à l’art occidental. D’abord élève à l’Académie des Beaux-Arts du Shandong et diplômé en 1985, il y occupe un poste d’assistant dès 1986. De 1986 à 1989, il est chercheur à l’Académie centrale des Beaux-Arts de Chine, à Pékin, puis travaille pour le comité des Beaux-Arts. Avec l’Association des artistes chinois, il participe à la foire d’Art Contemporain Chinois à Pékin en 1989. Il arrive en France (région de Saint-Étienne) en 1989. De 1991 à 1993 il suit un cursus d’arts plastiques à l’université de Saint-Étienne et partage sa vie entre la France et la Chine. Nommé maître de conférence en 1992, il est, depuis 1995, professeur invité de l’Académie des Beaux-Arts du Shandong. Remarqué en 1996 au Salon d’automne de Paris, il est invité à exposer dans la fondation Prince-Albert II à Monaco où il reçoit le grand prix Prince-Albert. La même année, il est nommé secrétaire général de l’Association des Artistes Chinois dans le monde (World Chinese Artists). Dès 1998, ses œuvres entrent dans les collections publiques chinoises (musée des Beaux-Arts de Shenzhen, musée des Beaux-Arts de Chine à Pékin, Opéra de Pékin…). En France, après la galerie des Tuiliers de Lyon, la galerie Protée (Paris) lui consacre plusieurs expositions personnelles dès 2003. WANG Yan Cheng devient membre du salon Comparaisons la même année puis vice-président (section Asie) en 2004. Partageant son temps entre la France et la Chine (Pékin), il continue d’élargir ses liens institutionnels avec la Chine. En 2003, il est professeur invité de l’Académie des Beaux-Arts de Shanghai. Entre 2004 et 2006, il réalise neuf tableaux à l’occasion d’une invitation au Diaoyutai State Guesthouse de Pékin. En 2007 il réalise une œuvre monumentale de 2,30×6,60 mètres (nommée Musique dans la nature) pour l’Opéra de Pékin. Le musée du Montparnasse expose en 2010 une sélection d’œuvres récentes, ensuite montrées à Pékin. Fin 2011 début 2012, il expose à la galerie Louis Carré (il y exposera à nouveau en 2014 et en 2019). Après différentes expositions en Chine, en Corée et au Japon, c’est à New York (en 2019) qu’il expose à la galerie Acquavella. Fin 2020, WANG Yan Cheng expose en Italie, à Rome et Florence. Depuis 1993, Wang Yan Cheng a été présenté dans de nombreuses expositions et foires en France et à l’étranger (Art Basel). Il est présenté notamment par les galeries Les tuliers, Protée, Louis Carré, Trigano, Lelong, Acquavella, etc. dans de nombreuses villes, telles que Guangzhou, Hong-Kong, Tokyo, Singapour, Shanghai, New York, Paris, Lyon, Antibes, Nice, Miami, Pékin, Gand, Abu Dhabi, Maastricht, Bologne, Rome, Florence. Successeur incontestable de Zao Wou-Ki et Chu Teh-Chun, Wang Yan Cheng est devenu en quelques années le grand maître franco-chinois de l’abstraction lyrique. Au cours des 20 dernières années, il est le premier artiste chinois à avoir reçu trois médailles d'honneur du gouvernement français.

Expositions (sélection)



Télécharger la biographie