Paris — New York
Ursula von Rydingsvard
GDY ONA - WHEN SHE - 21 novembre 2019 - 11 janvier 2020
Depuis plus de quarante ans, Ursula von Rydingsvard développe, souvent à une échelle monumentale, de surprenantes constructions biomorphiques. Placées dans la nature, ces oeuvres qui semblent des concrétions naturelles formées par l’érosion ou la sédimentation, respirent et rivalisent avec les arbres et les frondaisons, comme on a pu le voir à Chaumont-sur-Loire.

Expositions

Elles s’insèrent aussi remarquablement dans l’espace urbain ; on se souvient de la présentation de ses sculptures en 2015 au Giardino della Marinessa à Venise.
L’artiste travaille principalement le bois de cèdre, au parfum singulier et aux fortes qualités de résistance en extérieur ; elle l’entaille de manière compulsive et le recouvre de graphite. L’exposition présentera également deux bronzes fondus à partir de modèles de bois. Viendront s’y ajouter quelques oeuvres sur papier.

oeuvres Malutka II Ursula von Rydingsvard
Malutka II
Ursula von Rydingsvard
Malutka II, 2018, bronze, 5 exemplaires + 1 EA, 179 x 135,5 x 94 cm
oeuvres MAŁA Ursula von Rydingsvard
MAŁA
Ursula von Rydingsvard
MAŁA, 2019, cèdre, graphite, 181,5 x 106,5 x 73,5 cm
oeuvres Sans titre Ursula von Rydingsvard
Sans titre
Ursula von Rydingsvard
Sans titre, 2019, papier de lin fait main, tissus, dentelle, fil et pigment, 78,5 x 78,5 cm

Ursula von Rydingsvard est née en 1942, à Deensen, alors en Allemagne nazie, d’une mère polonaise et d’un père ukrainien, tous deux fermiers. Ils ont connu l’occupation de la Pologne et les traumatismes de la Seconde Guerre mondiale. Sa famille émigre ensuite aux Etats-Unis et s’installe à Plainville, dans le Connecticut. Ursula von Rydingsvard est diplômée de l'Université de Miami en 1965 et de l'Université Columbia en 1975.

Son travail est visible dans le parc historique du Domaine de Chaumont-sur-Loire, au Storm King Art Center et au Bloomberg Building, à New York ; au Nelson-Atkins, Kansas City ; au Barclays Center de Brooklyn, ainsi que dans les jardins du Musée de Philadelphie. Le Yorkshire Sculpture Park (G.B.) a présenté une rétrospective en 2014. Son oeuvre est visible dans une trentaine de musées à travers le monde.