Paris — New York
Fabienne Verdier
Autour d'un timbre - 21 novembre 2019 - 18 janvier 2020
Au 38 avenue Matignon - Les peintures de Fabienne Verdier sont le plus souvent de grand format. Elles sont à la mesure de son corps et même de son corps en mouvement. Le peintre de chevalet, assis sur son tabouret, peint des signes qui sont l’image abstraite de choses vues à distance. Fabienne Verdier a rompu avec cette attitude. Sa peinture est la trace réelle et immédiate que laisse sur la toile, posée au sol, la danse de son corps qui guide le pinceau géant et suspendu, lourd de tout son poids de pigment.

Expositions

La méthode est voisine de celle de Jackson Pollock, mais à une autre échelle. Loin du dripping arachnéen de l’Américain, c’est une force tellurique qui est ici à l’oeuvre. Bien sûr, ce geste ne vient pas de nulle part, mais il ne mime pas pour autant une forme préexistante. Il s’inspire des forces naturelles qui nous entourent, les éclairs dans le ciel, les courants dans le fleuve, la veine d’une roche, la torsion d’une branche, le surgissement d’un bourgeon, tout un monde vivant, ou figé, qui charge l’esprit et le corps de la peintre, l’émeut et la traverse jusqu’à ce qu’elle rende, comme un volcan sa coulée de lave, les énergies qui bouillonnaient en elle.

oeuvres Littoral Fabienne Verdier
Littoral
Fabienne Verdier
Littoral, 2019, acrylique et technique mixte sur toile, 137 x 178 cm
oeuvres Lignée Fabienne Verdier
Lignée
Fabienne Verdier
Lignée, 2019, acrylique et technique mixte sur toile, 137 x 178 cm
oeuvres Fréquence Fabienne Verdier
Fréquence
Fabienne Verdier
Fréquence, 2019, acrylique et technique mixte sur toile, 83 x 120 cm

Il eût été paradoxal et trompeur d’essayer de traduire au format d’un timbre-poste une telle expérience physique et mentale, c’est pourquoi l’artiste a préféré à la reproduction intégrale mais miniaturisée de son tableau, un détail agrandi qui garde l’énergie et le flux vital qui ont donné naissance à l’oeuvre. Pour parvenir au tableau finalement choisi pour le timbre, Fabienne Verdier a réalisé douze oeuvres. C’est cette recherche qui est présentée ici dans son intégralité.

Fabienne Verdier, née en 1962 à Paris, expose régulièrement en Europe et en Asie. Ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections, le MNAM Centre Pompidou (Paris), la Bayerische Staatsgemäldesammlungen (Munich), ou encore la Fondation Hubert Looser et le Kunsthaus à Zurich. Le musée Granet d’Aix-en-Provence prolonge sa rétrospective Fabienne Verdier. Sur les terres de Cézanne jusqu’au 5 janvier 2020, qui rencontre un grand succès.