Paris — New York
Jannis Kounellis
Les manteaux - 24 janvier - 09 mars 2019
Quelle que soit à première vue l’apparente brutalité de ses œuvres, Kounellis (1936-2017) a toujours placé l’être humain au cœur de son travail : par les proportions choisies (la dimension du lit double, celle de la feuille de papier), par les pièces de vêtement fréquemment présentes (chapeau, manteau, chaussures, bas…) par la dimension « morale » qui traverse son œuvre depuis ses débuts.
David Hockney
New Photographic Drawings - 24 janvier - 09 mars 2019
David Hockney ne se prétend pas photographe. Il est un peintre qui utilise la photographie, depuis les années 70, pour saisir des éléments du monde qui l’entoure et qu’il observe avec une curiosité inépuisable, puis les agencer, recomposer, retoucher, en peintre, réalisant ce qu’il appelle ses « Photographic Drawings », (dessins photographiques).
Jaume Plensa
Estampes - 24 janvier - 09 mars 2019
Depuis plus de trente ans, Jaume Plensa accompagne son travail de sculpteur d’un œuvre gravé conséquent qui a déjà donné lieu à plusieurs rétrospectives.
Jean-Baptiste Huynh
Woman Portrait de la beauté - 18 février - 11 mai 2019
Galerie Lelong & Co., Matignon — WOMAN, projet artistique de Jean-Baptiste Huynh mené de 2018 à 2020, met en lumière la beauté du visage de la femme. Le portrait est au coeur de l’oeuvre de Jean-Baptiste Huynh depuis 25 ans.

Expositions

En 2014, trois ans avant sa mort, Kounellis réalisait dans l’atelier Albicocco de Udine (Italie) une spectaculaire suite de douze grandes gravures (220 x 120 cm) au tirage très limité (12 ex.). Empreintes de manteaux sur de grandes plaques de métal, ces eaux-fortes impressionnantes ne sont pas sans évoquer les puissantes scénographies qu’il a pu inventer pour le théâtre ou l’opéra. Ces sortes de grands suaires prennent aussi maintenant une dimension prémonitoire. Jamais encore exposées hors d‘Italie, nous les présentons accompagnées de trois œuvres uniques composées avec des manteaux, ou leurs empreintes, agencés sur ces feuilles de métal qui étaient les « toiles » de cet artiste qui se considérait toujours comme un peintre.

oeuvres Sans titre Jannis Kounellis
Sans titre
Jannis Kounellis
Plomb, verre de Murano, fil de fer, manteau sur plaque d'acier 200 x 180 cm
estampes Senza titolo cappotti  1 Jannis Kounellis
Senza titolo cappotti 1
Jannis Kounellis
Gravure. 12 exemplaires 213 x 114 cm
estampes Senza titolo cappotti  3 Jannis Kounellis
Senza titolo cappotti 3
Jannis Kounellis
Gravure. 12 exemplaires 213 x 114 cm

Une importante rétrospective de Kounellis, organisée par Germano Celant, l’inventeur de la formule Arte Povera, ouvrira à la Fondation Prada, en mai 2019 à Venise, au moment de la Biennale.

La Galerie Lelong & Co. publie en volume un long entretien de Jérôme Sans avec Jannis Kounellis réalisé en 2011 et jamais édité en français.

Passionné ces derniers temps par la question de la perspective inversée et ses implications philosophico-artistiques, il a réalisé récemment quatre nouveaux et grands Photographic Drawings, que nous présentons sur les quatre murs de notre Salon. On y voit notamment l’artiste se mettre en scène au milieu de son atelier de Los Angeles, entouré de ses tableaux les plus récents (dont quelques-uns étaient présentés lors de sa rétrospective au Centre Pompidou en 2017).

oeuvres In the Studio, December 2017 David Hockney
In the Studio, December 2017
David Hockney
© David Hockney - assisted by Jonathan Wilkinson / Courtesy Galerie Lelong & Co.
oeuvres Seven Trollies, Six and a Half Stools, Six Portraits, Eleven Paintings, and Two Curtains David Hockney
Seven Trollies, Six and a Half Stools, Six Portraits, Eleven Paintings, and Two Curtains
David Hockney
© David Hockney - assisted by Jonathan Wilkinson / Courtesy Galerie Lelong & Co.
oeuvres Focus Moving David Hockney
Focus Moving
David Hockney
© David Hockney - assisted by Jonathan Wilkinson / Courtesy Galerie Lelong & Co.

Ayant choisi de peindre sur des châssis aux angles inférieurs coupés afin de matérialiser sa conception de la perspective inversée, l’un de ces Photographic Drawings présente cette même forme. A 81 ans, David Hockney manifeste une vitalité à toute épreuve.

L’année 2018, qui l’a vu préparer deux grandes expositions muséales à Madrid (Palacio de Cristal) et Barcelone (Macba), et achever la réalisation de plusieurs œuvres importantes (les Trois alchimistes, Fondation Carmignac, Porquerolles ; Pacific Soul, San Diego…), a aussi été une année fructueuse pour son œuvre gravé : une grande eau-forte au mouvement sinueux et enveloppant, Symétrie

estampes Symétrie Jaume Plensa
Symétrie
Jaume Plensa
Gravure, 2018. 152 x 98 cm
estampes Lumière invisible (Rui Rui) Jaume Plensa
Lumière invisible (Rui Rui)
Jaume Plensa
Lumière invisible est un ensemble de 7 estampes numériques (30 ex, 70 x 49,8 cm)
estampes Alchimistes 2 Jaume Plensa
Alchimistes 2
Jaume Plensa
Alchimistes est un ensemble de 6 gravures (30 ex, 70 x 70 cm)

et deux suites : les six Alchimistes, gravés sur des cuivres ronds et présentant des silhouettes de ses célèbres hommes de lettres insérées dans une sorte de bulle alphabétique ; enfin les sept impressions digitales de Lumière invisible, aux noirs très profonds d’où surgissent, lumineux, sept double visages de jeunes filles aux yeux clos.

WOMAN s’inscrit dans la continuité de l’étude qu’il a réalisée sur le visage à travers les âges et les grands ensembles culturels, de 1996 à aujourd’hui (Chine, Corée du Sud, Ethiopie, Inde, Iran, Japon, Kazakhstan, Mali, Ouzbékistan, Pérou, Vietnam...).

oeuvres Woman - Japan 1 Jean-Baptiste Huynh
Woman - Japan 1
Jean-Baptiste Huynh
Woman - Japan 1, 2018. Tirage baryté jet d'encre. 120 x 120 cm.
oeuvres Woman - India 1 Jean-Baptiste Huynh
Woman - India 1
Jean-Baptiste Huynh
Woman - Japan 1, 2018. Tirage baryté jet d'encre. 120 x 120 cm.
oeuvres Woman - Moldavia 1 Jean-Baptiste Huynh
Woman - Moldavia 1
Jean-Baptiste Huynh
Woman - Moldavia 1, 2018. Tirage baryté jet d'encre. 45 x 45 cm.

« Etant artiste visuel, photographe, c’est naturellement par le regard, par l’interprétation du réel grâce à la lumière que j’explore la question de la beauté. Elle nourrit mon travail depuis ses fondements il y a trente ans et est aujourd’hui le sujet même de l’étude photographique que je mène sur la beauté du visage de la femme dans son universalité, son authenticité et son intemporalité à travers le monde. Comment sublimer ce qui est beau ? Comment sublimer ce qui ne l’est pas ? Pourquoi ? Et la beauté, la laideur, existent elles en soi ? Parallèlement, je réalise une série d’interviews auprès de personnalités d’horizons variés - actrice, neuroscientifique, poète, musicien, grand couturier, architecte, galeriste, grand collectionneur, modèle - auxquelles je demande : Qu’est-ce que la beauté ? – Qu’est ce que la beauté représentée par l’artiste ? » Jean-Baptiste Huynh.