Paris — New York

Expositions précédentes

Fabienne Verdier
24 juin - 05 juillet 2020
Toute l’oeuvre de Fabienne Verdier, qu’on a longtemps exagérément rattachée à la calligraphie orientale, se nourrit de l’observation attentive des phénomènes naturels : variations de la lumière, énergie des vents, ondes et remous des cours d’eau, torsions des branches, fulgurance des éclairs, géométrie improbable des nuages. Elle ne cherche pas à mimer ces formes pour les représenter mais à s’imprégner de leur énergie pour, dans le calme de l’atelier, en matérialiser la trace sur la toile préparée à cet effet.
Accéder aux détails
Ernest Pignon-Ernest
20 mai - 13 juin 2020
L’exposition d’Ernest Pignon-Ernest au Palais des Papes d’Avignon, de juin 2019 à février 2020 a rencontré un succès extraordinaire : 400 000 visiteurs ; cela se passe de commentaires. Pour saluer ce succès et l’inauguration récente de son œuvre pour la station de tramway Garibaldi de Nice, voici une exposition d’œuvres, photographies et dessins, pour plusieurs inédites, appartenant à trois moments essentiels de la carrière de l’artiste.
Accéder aux détails
David Hockney
30 avril - 27 mai 2020
Depuis plus de soixante ans, David Hockney pratique sans relâche l’art du portrait et de l’auto-portrait. La National Portrait Gallery de Londres vient de réunir, sous le titre Drawing from Life, une large sélection de portraits réalisés, sur six décennies, de cinq de ses sujets privilégiés : l’artiste lui-même, sa mère et trois de ses amis les plus proches, Celia Birtwell, qui irradiait déjà de sa présence le fameux tableau Mr And Mrs Clark and Percy; Maurice Payne, son assistant graveur au profil d’aigle; et Gregory Evans auquel l’artiste était lié par une affection patente dans tous les portraits qu’il a faits de lui.
Accéder aux détails
Etel Adnan
16 avril - 06 mai 2020
Etel Adnan a toujours été intéressée par la cosmologie, les relations des planètes et des étoiles entre elles, mais surtout leurs relations avec la Terre. Son premier poème écrit alors qu’elle était encore au Liban évoquait les rapports du Soleil et de la Mer. Dans les années soixante, en Californie, elle se passionnait pour la conquête spatiale. À la mort de Gagarine, elle écrivit « A Funeral March for The First Cosmonaut » et la maison d’éditions que créa son amie Simone Fattal s’intitule The Post-Apollo Press, en hommage aux missions Apollo de la Nasa.
Accéder aux détails
Antoni Tàpies
12 mars - 13 juin 2020
Au 38 Avenue Matignon - Célébré mondialement dès la fin des années 1950 pour ses tableaux en matière, souvent monochromes, Tàpies (1923-2012) a été abusivement perçu au début de sa carrière comme un peintre purement abstrait. En fait, il n’a cessé d’observer le réel et de tenter d’en rendre compte d’une manière libérée.
Accéder aux détails
Karel Appel / Pierre Alechinsky
12 mars - 30 mai 2020
Pierre Alechinsky et Karel Appel se connaissent depuis 1949 et leurs années CoBrA. Les artistes de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam aimaient l’émulation des oeuvres réalisées en collaboration, mêlant souvent poèmes, dessins et peintures. Appel et Alechinsky avaient notamment chacun de leur côté collaboré avec Christian Dotremont, mais il a fallu attendre 1976 pour qu’ils se retrouvent ensemble dans l’atelier de Pierre Alechinsky à Bougival et entamer une série d’encres à deux pinceaux. 
Accéder aux détails
Richard Serra
12 mars - 27 juin 2020
Richard Serra (San Francisco, 1939) est l’un des grands sculpteurs contemporains dont la détermination à bâtir un oeuvre gravé conséquent, rigoureux (toujours le noir) et novateur est la plus remarquable. Ayant exploré les ressources de la lithographie puis de la sérigraphie dans les années 1970 et 1980, il s’est depuis 30 ans consacré à la gravure en petit, moyen et surtout très grand format.
Accéder aux détails
Konrad Klapheck
12 mars - 30 mai 2020
Pour Konrad Klapheck (Düsseldorf 1935), le dessin est la poutre maîtresse de son oeuvre. Elaboré en partant d’une idée juste esquissée puis soumise à un système de contraintes géométrico formelles extrêmement rigoureux, il donne, dans sa version finale la structure méticuleuse du tableau qu’il ne lui reste plus qu’à mettre en couleurs sur la toile. Puis à titrer.
Accéder aux détails
Konrad Klapheck
12 mars - 30 mai 2020
Pour Konrad Klapheck (Düsseldorf 1935), le dessin est la poutre maîtresse de son oeuvre. Elaboré en partant d’une idée juste esquissée puis soumise à un système de contraintes géométrico formelles extrêmement rigoureux, il donne, dans sa version finale la structure méticuleuse du tableau qu’il ne lui reste plus qu’à mettre en couleurs sur la toile. Puis à titrer.
Accéder aux détails
Etel Adnan
23 janvier - 07 mars 2020
Leporello est le nom du valet de Don Giovanni dans l’opéra de Mozart. C’est lui qui déplie un livret sur lequel sont répertoriées les « mille e tre » maîtresses du séducteur. Par analogie, ce nom a été donné en Europe à ces petits livres pliés en accordéon sur lesquels les artistes asiatiques, notamment japonais, aiment écrire et dessiner à l’encre ; tradition reprise par quelques artistes occidentaux.
Accéder aux détails
Günther Förg
23 janvier - 07 mars 2020
« Standomi un giorno solo a la fenestra… » est un vers de Pétrarque que Günther Förg avait choisi comme titre pour la suite de 100 aquarelles de format identique réalisée en 2001 pour une exposition à la Galerie Lelong à Paris. Ce titre décrit bien l’attitude de l’artiste : il se tient à la fenêtre et il observe. Il peint ce qu’il voit : un champ, un nuage, une barrière, l’horizon, une route de campagne, un arbre. Il peint ce à quoi il pense : des lignes, des taches, des signes abstraits. Il peint éventuellement la fenêtre elle-même. Et toujours avec la main légère, cette souplesse et cette grâce qui font sa marque.
Accéder aux détails
David Nash
23 janvier - 07 mars 2020
Au 38 avenue Matignon - Parallèlement à son activité principale qui est la sculpture sur bois, David Nash développe depuis plusieurs années une oeuvre de pastelliste. Il a su garder dans le dessin la qualité principale de sa sculpture : la simplicité. Ce sont des formes géométriques ou biomorphiques traitées le plus souvent en une seule couleur et qui respirent sur le papier comme si elles étaient vivantes.
Accéder aux détails
Etel Adnan
23 janvier - 07 mars 2020
Parallèlement à son exposition “Leporellos” à l’étage, la galerie exposera les dernières estampes de l’artiste, à la librairie.
Accéder aux détails
Ursula von Rydingsvard
21 novembre 2019 - 11 janvier 2020
Depuis plus de quarante ans, Ursula von Rydingsvard développe, souvent à une échelle monumentale, de surprenantes constructions biomorphiques. Placées dans la nature, ces oeuvres qui semblent des concrétions naturelles formées par l’érosion ou la sédimentation, respirent et rivalisent avec les arbres et les frondaisons, comme on a pu le voir à Chaumont-sur-Loire.
Accéder aux détails
Juan Uslé
21 novembre 2019 - 18 janvier 2020
Juan Uslé est un artiste discret qui développe une oeuvre silencieuse, poétique et musicale. Loin du bruit et de l’agitation, c’est souvent la nuit qu’il peint dans sa maison de Saro en Espagne ou dans son atelier de New York, des espaces de méditation. Son geste pulsatile et régulier aligne l’une à côté de l’autre, des touches de couleurs au rythme des battements de son coeur.
Accéder aux détails
Fabienne Verdier
21 novembre 2019 - 18 janvier 2020
Au 38 avenue Matignon - Les peintures de Fabienne Verdier sont le plus souvent de grand format. Elles sont à la mesure de son corps et même de son corps en mouvement. Le peintre de chevalet, assis sur son tabouret, peint des signes qui sont l’image abstraite de choses vues à distance. Fabienne Verdier a rompu avec cette attitude. Sa peinture est la trace réelle et immédiate que laisse sur la toile, posée au sol, la danse de son corps qui guide le pinceau géant et suspendu, lourd de tout son poids de pigment.
Accéder aux détails
Picasso, Giacometti, Bacon
21 novembre 2019 - 18 janvier 2020
Dans l’art du XXème siècle, il est notamment trois artistes à s’être frottés, jusqu’à l’extrême, au rude face à face avec la figure humaine : Picasso, Giacometti et Bacon. Ils ne purent s’y attaquer qu’en déréglant et selon des intensités diverses, allant parfois jusqu’au saccage et à l’insoutenable, le bel ordonnancement du visage que des siècles d’art classique avaient su magnifier et imposer. Picasso obsédé par la fragmentation, Giacometti hanté par le flux des lignes, Bacon dévoré par le vertige de la présence, ne désirent qu’une seule chose : célébrer la figure humaine tour à tour fuyante et obsédante.
Accéder aux détails
Jaume Plensa
10 octobre - 16 novembre 2019
Jaume Plensa a conçu cette nouvelle exposition comme une conversation silencieuse. Dans la première partie de la galerie, trois têtes de jeunes filles, de trois mètres de hauteur, sont disposées au sol. Originellement taillées dans des troncs d’arbres, puis fondues en bronze, l’élongation des visages est bien plus prononcée que dans les oeuvres déjà connues de l’artiste, visibles dans des lieux comme le Perez Museum, Miami, le Seattle Museum, la ville de Bordeaux… L’anamorphose y est saisissante.
Accéder aux détails
Arnulf Rainer
10 octobre - 16 novembre 2019
Dès les années cinquante, Arnulf Rainer s’est manifesté par des gestes radicaux, délibérément anti-académiques, dans un milieu artistique autrichien alors très conservateur. L’un de ces gestes est l’Übermalung, c’est-à-dire le recouvrement énergique, partiel ou total d’une image préexistante.
Accéder aux détails
Kiki Smith
10 octobre - 16 novembre 2019
La Galerie Lelong & Co., présente l’oeuvre de l’artiste à Paris depuis 2003, et a consacré plusieurs expositions aux estampes de Kiki Smith. À l’occasion de l’exposition sous le commissariat de Camille Morineau et Lucia Pesapane, avec la collaboration de Marie Chênel, qui ouvrira à La Monnaie de Paris le 18 octobre prochain, Lelong Editions présente sous le titre Homecoming une sélection de certaines des gravures et lithographies les plus marquantes de ces 20 dernières années.
Accéder aux détails
David Nash
05 septembre - 05 octobre 2019
Alors qu’une importante rétrospective de son œuvre prend fin au National Museum de Cardiff, le sculpteur et dessinateur britannique David Nash présente un ensemble de pastels et de fusains sur le motif de l’arbre. Montrant un vif intérêt pour les paysages et la nature qui l’entourent, David Nash travaille le bois, élément principal de son œuvre.
Accéder aux détails
Barthélémy Toguo
05 septembre - 05 octobre 2019
Barthélémy Toguo est un artiste pluridisciplinaire ; il pratique autant la peinture, le dessin, l’aquarelle ou l’estampe, que la sculpture, la performance, la photographie ou la vidéo.
Accéder aux détails
Jannis Kounellis, Arnulf Rainer, Antoni Tàpies
05 septembre - 26 octobre 2019
Jannis Kounellis, Arnulf Rainer et Antoni Tàpies ont tous trois placé au cœur de leur œuvre la brutalité de la matière et l’énergie du geste. Leur langage artistique singulier interroge le caractère sacré de l’art au travers de codes profanes. Tàpies par son exploration de la matière et l’inclusion dans ses tableaux de signes et objets du quotidien. Kounellis par son emploi de matériaux bruts, par ses scénographies dépouillées et dramatiques. Rainer par ses « recouvrements » obsessionnels et ses autoportraits féroces.
Accéder aux détails
Marc Desgrandchamps
05 septembre - 05 octobre 2019
Pour sa seconde exposition personnelle à la Galerie Lelong & Co. Marc Desgrandchamps a choisi pour titre Jardins obscurs. Certaines des nouvelles peintures évoquent de mystérieuses scènes d’extérieur, sans présence humaine, où domine un vert sombre dans une ambiance crépusculaire.
Accéder aux détails
Samuel Levi Jones
13 mai - 13 juillet 2019
Galerie Lelong & Co., Paris - À première vue, les oeuvres de Samuel Levi Jones relèvent de la tradition de la peinture abstraite constructiviste ou du moins orthogonale. Des surfaces rectangulaires, diversement colorées, s’imbriquant les unes dans les autres pour former un ensemble dynamique.
Accéder aux détails
Boomoon
13 mai - 13 juillet 2019
Pour sa première exposition à la Galerie Lelong & Co., Boomoon présente un ensemble de photographies de la montagne Sainte-Victoire réalisées au cours de l’année 2018.
Accéder aux détails
James Brown
13 mai - 13 juillet 2019
La Galerie Lelong & Co. expose à la librairie un ensemble d’oeuvres sur papier : collages, monotypes, lithographies, peintures… accompagnés d’une sculpture et d’une lave émaillée de l’artiste américain James Brown. Réalisées entre 1986 et 1992, ces oeuvres sont les témoins des « années parisiennes » de l’artiste.
Accéder aux détails
Lignes
13 mai - 13 juillet 2019
Galerie Lelong & Co. Matignon - À travers l’exposition Lignes, la Galerie Lelong & Co. fait dialoguer les oeuvres de Günther Förg, Sean Scully, Frederic Matys Thursz, Juan Uslé et Fabienne Verdier. Issus de générations et d’horizons variés, ces peintres ont tous choisi pour mode d’expression une forme d’abstraction.
Accéder aux détails
Jean-Baptiste Huynh
09 avril - 29 avril 2019
WOMAN met en lumière la beauté du visage de la femme. Le portrait est au coeur de l’oeuvre de Jean-Baptiste Huynh depuis 25 ans. WOMAN s’inscrit dans la continuité de l’étude qu’il a réalisée sur le visage à travers les âges et les grands ensembles culturels, de 1996 à aujourd’hui (Chine, Corée du Sud, Ethiopie, Inde, Iran, Japon, Kazakhstan, Mali, Ouzbékistan, Pérou, Vietnam...).
Accéder aux détails
Barry Flanagan
14 mars - 29 avril 2019
Galerie Lelong & Co., Paris — Barry Flanagan (1941-2009) est, comme la plupart des grands artistes, difficilement « classable ». Sculpteur, dessinateur, graveur, installateur, il pratiquait l’art subtil et savant du contrepied, ce qui l’amena très tôt à s’intéresser à la ‘Pataphysique d’Alfred Jarry, cette « science des solutions imaginaires », jusqu’à devenir membre du Collège de ‘Pataphysique puis prénommer son fils Alfred.
Accéder aux détails
Jean Dubuffet
14 mars - 29 avril 2019
Galerie Lelong & Co., Paris — Cette exposition réunit des oeuvres de diverses périodes de l’artiste : des lithographies de 1944 (Matière et mémoire) aux sérigraphies des Faits mémorables de 1978 en passant par de savoureuses figures à chapeau des années 50-60 et de superbes épreuves de ses « expériences lithographiques » de 1958-59.
Accéder aux détails
Nancy Spero
14 mars - 29 avril 2019
Galerie Lelong & Co., Paris — Cette exposition réunit autour d’une longue frise de 4 mètres, The Warriors, présentée sans cadre comme l’aimait l’artiste ainsi que, plusieurs oeuvres sur trois décennies (1966 à 1996).
Accéder aux détails
Jannis Kounellis
24 janvier - 25 février 2019
Quelle que soit à première vue l’apparente brutalité de ses œuvres, Kounellis (1936-2017) a toujours placé l’être humain au cœur de son travail : par les proportions choisies (la dimension du lit double, celle de la feuille de papier), par les pièces de vêtement fréquemment présentes (chapeau, manteau, chaussures, bas…) par la dimension « morale » qui traverse son œuvre depuis ses débuts.
Accéder aux détails
David Hockney
24 janvier - 25 février 2019
David Hockney ne se prétend pas photographe. Il est un peintre qui utilise la photographie, depuis les années 70, pour saisir des éléments du monde qui l’entoure et qu’il observe avec une curiosité inépuisable, puis les agencer, recomposer, retoucher, en peintre, réalisant ce qu’il appelle ses « Photographic Drawings », (dessins photographiques).
Accéder aux détails
Jaume Plensa
24 janvier - 25 février 2019
Librairie - Depuis plus de trente ans, Jaume Plensa accompagne son travail de sculpteur d’un œuvre gravé conséquent qui a déjà donné lieu à plusieurs rétrospectives.
Accéder aux détails