Paris — New York

Pierre Alechinsky

Peintre - Graveur - Dessinateur - CoBrA

Pierre Alechinsky est né en 1927 à Bruxelles. Il vit et travaille en France. En 2018 il reçoit le prix Praemium Imperiale.

Œuvres

Estampes

News

Alechinsky avec Kolar et Balzac Alechinsky Pierre
Exposition personnelle
Pierre Alechinsky
09 septembre - 10 novembre 2021
Galerie Lelong & Co., Paris, France
Surrealism Beyond Border Alechinsky Pierre
Exposition collective
Pierre Alechinsky
11 octobre 2021 - 30 janvier 2022
The Met Museum, New York, États-Unis

Biographie

Pierre Alechinsky est né le 19 octobre 1927 à Bruxelles de parents médecins (père russe et mère wallonne). Peintre, graveur et dessinateur, il vit et travaille en France depuis 1951. Entre 1944 et 1948, il étudie la typographie et l’illustration du livre à l’École nationale supérieure d’Architecture et des Arts décoratifs (La Cambre, Bruxelles). En parallèle, il se met indépendamment à la peinture et intègre le groupe Jeune Peinture Belge en 1947. En 1949, suite à sa rencontre avec le poète Christian Dotremont, il rejoint le groupe CoBrA (Copenhague/Bruxelles/Amsterdam). À Bruxelles, il fonde pour CoBrA un Centre de Recherche dans une maison communautaire, les Ateliers du Marais. De plus, il s’implique dans la revue éponyme créée par le groupe. En 1951, année de la dissolution du mouvement, il organise la Deuxième et dernière exposition internationale d’art expérimental Cobra au Palais des Beaux-Arts de Liège. Après quoi il quitte Bruxelles pour s’installer à Paris où il se perfectionne en gravure à l’Atelier 17. En 1965, André Breton choisit son œuvre Central Park (1965) pour L’écart absolu, XIe Exposition internationale du Surréalisme à la Galerie de l’Œil, à Paris. Cette œuvre marque un tournant dans sa carrière artistique : il s’agit de son premier tableau acrylique à « remarques marginales », ici une vue aerienne de Central Park, interprété par l’artiste sous forme de monstre. Alechinsky abandonnera progressivement l’huile pour ce nouveau médium qu’il utilise sur papier qu’il maroufle sur toile. Depuis 1979, Pierre Alechinsky est représenté par la Galerie Maeght, devenue par la suite la Galerie Lelong (puis Lelong & Co.). En 1982, il inverse la méthode pratiquée pour Central Park. Le sujet central sera traité en noir, les marges jusqu’ici vouées aux dessins cloisonnés deviennent d’un seul tenant une bordure en couleur. Il réalise sur commande des œuvres monumentales : le Salon d’accueil du Ministère de la Culture (1985), la rotonde reliant l’Hôtel de Lassay à l’Assemblée nationale (1993), ou de grands murs de lave émaillée (Belgique, Danemark). Au fil des années, de nombreuses institutions lui ont consacré des rétrospectives : le Carnegie Institute, Pittsburgh (1977) ; le MoMA, New York (1981) ; le Solomon R. Guggenheim Museum, New York (1986) ; la Galerie nationale du Jeu de Paume, Paris (1998) ; le Centre de la gravure et de l’image imprimée, La Louvière (2000) ; le Cabinet d’art graphique du Centre Georges Pompidou, Paris (2004) ; la BNF, Paris (2005) ; le Musée Granet, Aix en Provence (2010) ; Círculo de Bellas Artes, Madrid (2015) ; les musées d'Osaka et Tokyo (2016-2017). Pierre Alechinsky a reçu de nombreux prix et distinctions : Jeune Peinture Belge (1950) ; Biennale de gravure, Cracovie (1966) ; Triennale de la gravure de Belgique (1966) ; Grand Prix Marzotto-Europe pour la peinture (1968) ; Prix Andrew W. Mellon (1976) ; Grand Prix national des Arts et Lettres pour la Peinture (1984) ; Associé à l'Académie Royale de Belgique (1987) ; Commandeur de l'Ordre des Arts et Lettres (1992) ; Docteur Honoris Causa de l’Université Libre de Bruxelles (1994) ; Prix André Malraux du Livre d’Art (2004) ; Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège (2010) ; Praemium Imperiale, Japon (2018).

Presse